Contre-pied

Vernissage : 7 octobre 2017, de 14h à pas d’heure…
Exposition du 7 au 28 octobre

À partir d’une fragilité et pour un enjeu qui se nomme la transformation ou comment détourner un mur en toit… il a été choisi le PIED. Cette exposition aurait tout aussi bien pu s’appeler HAUT-LE-PIED qui, dans son acception adverbiale et rare, évoque un événement composé ra- pidement, à la hâte ; ou dans un registre ferroviaire, une motrice qui circule isolément sur une voie. Nous nous sommes prononcés pour CONTRE-PIED. Francine Grünwald semond, pour ce faire, les œuvres d’artistes émérites, des artistes historiques de la galerie et de ceux avec lesquels elle souhaite travailler. Cette exposition est de pied en cap une ouverture vers la transcendance : d’un pied de mine à prendre son pied, il n’y a qu’un pas ; de l’intuition anatomique et de la chose qui chausse, de la notion d’équilibre ou de fétichisme, jusqu’aux pro- positions plus conceptuelles et humoristiques, c’est tout l’art du contre-pied.

Avant de passer une Nuit Blanche, vous êtes conviés à la Forêt Verte

Télécharger le carton d’invitation